Share:


Administration allemande et gestion des ressources naturelles au Kamerun 1884-1916

Abstract

La recherche des matières premières d’outre mer avait constitué l’une des motivations  de la conquête impériale des occidentaux. Dans la ruée des puissances européennes sur l’Afrique, l’Allemagne s’était emparé  du Kamerun à travers le traité germano-douala de 1884,  ratifié par Nachtigal agissant au nom du chancelier. Ce traité marquait le début de la conquête, de la mise en valeur et de l’exploitation des ressources naturelles du territoire sous protectorat. Dans ce processus d’annexion et de domination, l’administration allemande mit en place, une politique de pacification territoriale et de gestion des ressources. Dès lors, le Kamerun fut soumis à une dynamique de gestion des ressources oscillant entre exploitation et protection. L’exploitation des ressources avait servi à l’approvisionnement régulier de la métropole en matières premières notamment en produits agricoles et en produits forestiers destinés aux bons fonctionnements des industries. Aussi, les allemands s’intéressèrent-ils à la protection de l’environnement par l’élaboration et l’application des ordonnances. Sur la base des données secondaires, le présent travail pose le problème de gestion coloniale des ressources naturelles à l’époque coloniale.